Attendez-moi, j'arrive !

11 mai 2012 De bon matin, nouvelle « opération buffet » dans l'auberge. Je discute avec le tenancier de l'établissement. Il m'explique avoir fait il y a quelques années un voyage à Madagascar pendant plusieurs semaines, sac sur le dos.

Au moment de partir, je me rends compte que mon pneu est … à plat. En fait, le caillou qui est à l'origine de ma creuvaison la veille est toujours là, et il a fait un nouveau trou. Je met donc une nouvelle rustine, et regonfle le pneu à l'air du compresseur de l'auberge. Là, je me dis que l'adaptateur à valve est vraiment plus qu'indispensable!

Je profite d'avoir la roue démontée pour également pour resserrer un peu les patins des freins à disque de mon vélo, afin d'améliorer encore un peu plus le freinage.

Tout cela me fait perdre pas mal de temps, et au lieu de partir vers 9/10h, je pars peu avant midi.

J'arrive en début d'après-midi à Chenonceau. Le château n'appartient pas à l'État, donc pour accéder au site, il faut payer. Ça m'embête un peu car je voulais juste apercevoir le château, sans forcément visiter les jardins et le château lui-même, afin de ne pas dépenser trop de temps.

Mais la forêt cache tout, il me semble donc indispensable de lâcher un billet pour accéder au bâtiment. À la réflexion, j'aurai peut-être dû aller de l'autre côté de la rive (j'ai vu quelques personnes passer en vélo mais j'ignore si le terrain est également propriété du château). Le château vaut vraiment le coup d'oeil, en revanche, je n'aime pas trop l'ambiance de ceux qui gèrent le site (si j'étais un poil méchant et mal poli, je dirai que ça sent les courbettes et la vieille artistocratie).

En tous cas je continue ma route vers Tours. La véloroute reprends en passant par Amboise mais ça me semble un peu juste compte tenu de l'heure avancée. Je décide donc de prendre la départementale, un peu plus courte. Et là, c'est pas moins de 20 km de montées et descentes qui m'attendent … Pour couper quelques côtes que je trouve dangereuses compte tenu de la route étroite, je prends des racourçis. Je traverse un champ en biais dans un village dont j'ai oublié le nom. Juste après Larçay, je sors de la route pour prendre un chemin de randonnées qui longe le Cher. Sauf que le chemin est très très près du Cher, donc humide, donc ça glisse. J'ai un peu peur que le vélo tombe dans la rivière mais en prenant mon temps, ça passe :) La seule « erreur » à la sortie, sera de m'être pris les pieds dans des orties à la sortie du chemin de randonnée … ça piiiiiiique !!!

Arrivé à Tours, je me rends compte que personne ne connaît quelqu'un qui habite là :)) Je vais donc dans un hôtel près de la gare, destiné à être rasé prochainement, puisqu'il est sur le tracé du tram. Je fais ensuite un petit tour en ville pour dîner.

Demain sera vraisemblablement mon dernier trajet. Je pense arriver en fin d'après-midi chez moi, probablement entre 18 et 19 h. Vous pouvez m'attendre en bas de mon domicile si vous voulez me voir arriver :)

Comments

blog/2012-05-11/attendez-moi_j_arrive.txt · Dernière modification: 2020/12/20 21:52 (modification externe)
Recent changes RSS feed Driven by DokuWiki