Après la pluie, le beau temps

10 mai 2012 Le matin, le couchsurfeur part de bonne heure. Il me laisse les clefs de son logement et me demande de les mettre dans sa boite aux lettres. Voilà qui est super sympa et me permet de dormir un peu plus.

En partant, je continue ma visite de Blois mais j'observe que mon vélo à un petit souci de frein. En fait, je ne freine quasiment plus. Je me décide à aller à Chambord mais je roule très lentement pour éviter d'avoir à freiner avec mes chaussures …

En même temps que quelques courses alimentaires, j'achète du papier de verre pour nettoyer mes disques de frein. Avec la boue, ils ont dû s'encrasser. Ça va mieux après mais je constate que les freins sont un peu usés.

Il fait vraiment super beau et très très chaud.

Je roule donc très prudemment. Sur la carte que j'ai prise le matin à l'office du tourisme, je m'aperçois me tromper légèrement de route. Je fais demi-tour vers le village d'à côté. Il fait tellement chaud que je m'arrête. Je continue, je traverse une forêt et …. j'arrive à Chambord en apercevant le château à travers les arbres. J'ai énormément de retard sur mon « programme » mais effectivement, c'est superbe !!!

Il est trop tard pour visiter (je me dis que la visite doit bien nécessiter une journée complète) mais je fais le tour du parvis. Je fais mon touriste : je prends une glace (au chocolat :) ).

Ensuite je pars vers Cheverny.

Quelques centaines de mètres en sortant de Tour-en-Sologne mes freins patinent dans le vide. C'est trop dangereux pour continuer ainsi et je me décide à regarder ça de plus près. En remontant la roue, c'est le drame. Et oui, je suis sûre, vous l'attendiez tous depuis le début. Et oui, Mesdames et Messieurs ce petit bruit c'est bien le bruit de la CREVAISON !!

C'est parti pour un démontage complet de la roue… un minuscule trou est présent. Je mets la rustine, je remonte la roue et …. là, c'est le drame : je me rends compte que ma pompe à air ne fonctionne pas bien avec ma valve. C'est pas parceque je suis près du but que c'est moins l'aventure. Je me décide donc à retourner dans le village de Tour-en-Sologne, en espérant qu'il y a une station essence pour regonfler ma roue. Sur ma route, un homme tond la pelonse de son jardin. Je lui demande si, par hasard, il n'aurait pas une pompe à vélo. Il n'a qu'une pompe à air et … j'ai un adaptateur ! On va derrière sa maison, dans son garage (qui ressemble à s'y méprendre à un atelier automobile !) et il me gonfle mes pneus. La rustine semble tenir, c'est reparti !

J'arrive ensuite à Cheverny dont le château a inspiré Hergé pour imaginer ce qui est devenu au fil des épisodes la demeure du capitaine Haddock : Moulinsart. Il est un peu plus de 20h, j'ai faim. Je m'installe dans une pizzeria sur la place centrale du village. Le restaurateur me conseille d'aller jusqu'à Contres pour trouver un hôtel où dormir.

Arrivé à Contres, je trouve un hôtel un peu après la ville.

Comments

blog/2012-05-11/apres_la_pluie_le_beau_temps.txt · Dernière modification: 2020/12/20 21:52 (modification externe)
Recent changes RSS feed Driven by DokuWiki