Journée je flippe ma race

29 mars 2012. Me voilà donc levé à 6h du matin, direction la gare pour rejoindre Budapest avec la peur de me prendre un nouveau refus dans la soirée.

En plus j’ai paumé mon balladeur (je l’ai oublié dans le train pour Vienne).

J’ai enchaîné les correspondances «spéciales vélo», sans m’arrêter plus de 20 minutes quelque part.

L’arrivée à Budapest, à Kellenföld était horrible : entre une mome aux yeux révulsés qui fait la quête et un putain de vent froid, j’avoue que l’idée de faire demi-tour m’a traversé l’esprit.

En arrivant dans le train j’ai fait la connaissance d’un hongrois super sympa, qui m’a proposé de m’aider au guichet pour réserver mon train du soir.

Une fois les choses faites, j’ai fait un petit tour dans Budapest à vélo. J’ai rapidement fait demi-tour : la nuit était tombée et on voyait rien. Trop dangereux. En plus le quartier de la gare de Keleti est assez craignos.

À mon retour je suis tombé sur deux français en partance pour Belgrade, rencontre très sympa.

Mais la peur de me faire jeter à nouveau me pesait. Pas de panneau «vélo» sur le train… je sens la grosse veste poindre. En arrivant devant le train, le contrôleur roumain voit mon vélo. Il me dit de monter rapidos (pour que les hongrois voient rien ?). Je lui explique que je peux mettre le vélo dans un bagage.

Il me laisse monter. HOURRA ! DIRECTION BUCCAREST !

Me voilà donc dans le train. C’est loin d’être un palace, ça gigotte pas mal. Je me suis fait réveiller par les douanes hongroises et roumaines. Le douanier hongrois a vérifier mon passeport sous tous les angles, il l’a passé dans une machine. Tout ce cirque a duré presque 5 minutes, là où le douanier roumain s’est contenté d'un coup d’oeil furtif …

Heu sinon, pour info, j’ai pris une heure de plus par rapport à la France (Buccarest est en GMT+3).

:photos:2012:03:29-30:budapest-buccarest

Comments

blog/2012-03-31/journee_je_flippe_ma_race.txt · Dernière modification: 2020/12/20 21:52 (modification externe)
Recent changes RSS feed Driven by DokuWiki